Garde des enfants et divorce amiable, comment s’organiser ?

Dans le cadre d’un divorce amiable ce sont aux parents de s’entendre sur la garde des enfants.

Si les modalités de garde sont donc assez libres, le juge s’assurera néanmoins lors de l’audience d’homologation que celles-ci respectent suffisamment les intérêts de chacun des époux et l’équilibre des enfants.

Dès lors comment organiser la garde de vos enfants ?

Un dialogue nécessaire avec les enfants

La séparation de ses parents reste un événement perturbateur pour l’enfant même si cette situation est désormais courante et qu’elle se passe bien dans la grande majorité des cas.

Cependant, il est préférable de vous entretenir avec votre enfant afin de lui expliquer les changements qui vont avoir lieu au sein du foyer familial.

Il est préférable que les parents prennent la précaution d’annoncer cette nouvelle ensemble à l’enfant de sorte que celui-ci comprenne que cette décision est prise d’un commun accord entre les parents et qu’aucun des deux n’est lésé ou fautif.

Calculer le coût de votre divorce à l'amiable avec le cabinet NAKACHE
Voulez-vous divorcer à l'amiable ?

Le choix du mode de garde

Les parents ont la possibilité d’opter pour une résidence alternée ou pour une garde habituelle chez l’un des parents. avec un droit de visite et d’hébergement pour l'autre parent.

Le choix de la résidence alternée

Une garde alternée s’entend d’un temps de garde quasi égalitaire entre les deux parents. Si la garde alternée permet à chaque parent de passer le même temps avec l’enfant elle est déconseillée pour les enfants en bas âge qui ont besoin d’une plus grande stabilité.

D’autre part en cas de résidence assez éloignée des deux parents l’un de l’autre, si l’alternance reste possible il est alors conseillé de prévoir des périodes d’alternance plus longue chez chacun des parents.

Si la distance d’un des parents par rapport à l’école de l’enfant est trop importante il sera alors nécessaire d’opter pour un droit de visite et d’hébergement pour l’enfant.

Le droit de visite est d’hébergement

En cas de résidence habituelle chez l’un des parents il conviendra de fixer des droits de visite et d’hébergement pour l’autre parent afin qu’il puisse participer à l’éducation des enfants.

Ce droit est généralement prévu pour la moitié des week-ends et des vacances mais d’autres formules sont possibles du moment qu’elles respectent les intérêts de chacun.

A noter :

  • Le juge acceptera rarement une garde exclusive au bénéfice d’un seul des parents dans le cas du divorce amiable. Si l’un des époux habite à l’étranger il est préférable de réserver un temps de visite, par exemple lors des vacances.
  • Les modalités de garde indiquées dans la convention s’appliqueront en cas de conflit entre les parents. Elles ont vocation à préserver les droits de chacun. En cas de bonne entente des ajustements du temps de garde restent possibles.